Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/62fc79ed58d97c5c3325f89cb65f50d1/web/linux/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/62fc79ed58d97c5c3325f89cb65f50d1/web/linux/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Ubuntu 11.10 beta1: premières impressions | Autour de Linux

Main menu:

Site search

Categories

septembre 2011
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archive

Ubuntu 11.10 beta1: premières impressions

Sur mon portable HP elitebook 8440p, j’ai toujours eu des problèmes de déconnexions WiFi; ce qui m’a donné l’envie de faire un upgrade du noyau et du driver WiFi question de voir si mes problèmes ne seraient pas réglés. Et pour faire d’une pierre deux coups, autant installer Ubuntu 11.10 beta1 et voir si Unity s’est amélioré.

Je ne parlerai ici pratiquement que de Unity. Je ne compte pas faire une liste exhaustive de toutes les améliorations qu’apporte le noyau 3.0 par exemple. Ce qui m’intéresse ici c’est de voir si Canonical est sur le bon chemin en tentant d’imposer Unity.

Installation

Je n’ai pas installé la version beta from scratch. J’ai choisi de faire un upgrade plutôt pour ne pas devoir réinstaller toutes mes applications et refaire la configuration. Pour cela, j’ai simplement ouvert un terminal et tapé ceci:

$ sudo do-release-upgrade -d

Ensuite, il n’y a plus qu’à attendre que les nouveaux paquets soient téléchargés et installés. Au passage, vous aurez à répondre à quelques questions.
Tout s’est bien passé et après un redémarrage, je me suis retrouvé sous Ubuntu 11.10.

LightDM

Au redémarrage, la première chose que l’on remarque c’est le nouvel écran d’accueil. Exit GDM, welcome LightDM.
Quelle différence entre les deux ? Euh… il paraît que LightDM est plus léger et que… euh… il est plus facile à customiser.
En tout cas, ce changement ne fait pas l’unanimité. Lire, par exemple, l’article de Matthew Garrett: LightDM, or: an examination of a misunderstanding of the problem.
Il qualifie la suppression de GDM et son remplacement par LightDM de:

« This is a ridiculous idea. »

Les bugs

Disons-le tout de suite, c’est plein de bugs! Et ce n’est pas anormal, ce n’est encore qu’une version beta. Il reste un gros mois avant la sortie officielle et d’ici-là, les développeurs vont se concentrer sur la correction de bugs.
Cela va d’icônes en double dans le tableau de bord du haut à des crashes d’applications.

Unity

Tout d’abord, voici un screenshot de ce à quoi ressemble mon desktop avec le dash ouvert. Comme j’ai fait un upgrade et non une réinstallation depuis zéro, il a gardé ma configuration. Le launcher est transparent et utilise des icônes plus petites que par défaut.

screenshot Ubuntu 11.10 beta1

Mon écran fait 1366×768. Ce n’est pas grand et du coup, le dash apparaît beaucoup trop gros. Ses icônes semblent disproportionnées. Seul point positif et prometteur, c’est la présence, sur la droite des possibilités de filtrage et dans le bas d’icônes de catégories. Mais aucune possibilité de modifier la taille du dash ou de le customiser.

A part ces modifications du dash qui vont dans le bon sens, je vous invite à relire l’article que j’avais écrit sur Unity il y a presque six mois pour se rendre compte que les autres problèmes sont toujours présents et n’ont pas été résolus.

Esthétiquement, je trouve Unity toujours aussi peu réussi.

Le menu global est toujours une aberration. Essayer avec un double écran. Votre appli se trouve sur l’écran de droite et le menu sur l’écran de gauche.

Pour lancer une application, il faut toujours plus de clics ou de frappes au clavier que dans Gnome 2. Bonjour la productivité!

Lorsqu’une application a le focus, il est impossible d’afficher le menu global par défaut d’Ubuntu contenant les raccourcis, l’accès au réseau etc… C’est ridicule, ça oblige à d’abord cliquer sur le fond d’écran pour que l’application perde le focus. Oui mais alors, comment faites-vous quand l’application est en plein écran ?

Par rapport à Ubuntu 11.04, on a encore perdu des possibilités de customisation du Desktop. Impossible de personnaliser un thème GTK par exemple, de changer la taille des caractères dans les menus etc…
heureusement il existe déjà une petite application qui permet de modifier quelques (très peu) paramètres:

$ sudo aptitude install gnome-tweak-tool

Et puis que dire de Nautilus. Jetez un oeil sur le screenshot ci-dessous.

nautilus Ubuntu 11.10 beta1

La partie de gauche a été remaniée mais esthétiquement, je trouve cela peu agréable à l’oeil. Elle monte trop haut par rapport à la partie de droite. De plus, on ne peut plus choisir le mode d’affichage de la sidebar de gauche. Encore une régression!

Beaucoup d’applications ne sont toujours pas bien intégrées à Unity. Thunderbird qui est le client mail par défaut maintenant a bénéficié d’une intégration poussée. De même Chrome/Chromium jouit maintenant du menu global. Mais ce n’est pas le cas de plein d’autres applications.

Gnome Shell

L’avantage de cette version d’Ubuntu c’est que l’on trouve dans les dépôts les paquets pour installer Gnome Shell.
Je n’ai bien sûr pas pu résister et je l’ai essayé. Mais grosse déception, quand Unity et Gnome Shell sont tous deux installés, on a une espèce de mélange des configurations de l’un et de l’autre. On devrait pouvoir à l’installation choisir entre Unity et Gnome Shell pour que l’un ne pollue pas l’autre.

Conclusion

Je ne vois pas de réelle amélioration dans cette nouvelle mouture d’Unity. Les mêmes gros défauts sont toujours présents. Et je reste persuadé que Canonical fait fausse route en tentant d’imposer Unity.
En ce qui me concerne, je n’ai pas encore décidé si j’allais continuer avec Ubuntu ou non mais je suis de plus en plus tenté de laisser tomber Ubuntu. On verra dans les prochaines semaines, lorsque la version définitive d’Ubuntu 11.10 sera sortie.

Comments

Pingback from Ubuntu 11.10 beta1: premières impressions | Autour de Linux | Ubuntu, linux pour tous | Scoop.it
Time: 4 septembre 2011, 10 h 15 min

[…] Ubuntu 11.10 beta1: premières impressions | Autour de Linux Autour de Linux – Ubuntu, linux, C++, audio, python, …… Source: linux.leunen.com […]

Comment from Philippe Petrinko
Time: 4 septembre 2011, 15 h 40 min

Merci d’avoir testé Ubuntu/Unity pour nous, intéressant.

Petite suggestion d’amélioration :
———————————————

En anglais, on écrit « to address a problem », certes.

Ce qui se traduit en français: « s’attaquer à un problème » / « se préoccuper d’un problème ».

« Adresser un problème » n’existe pas en français.

De plus, en français, ceux qui utilisent ce barbarisme l’utilisent mal, et croient dire « résoudre un problème »

donc « n’ont pas été adressés. » => « n’ont pas été résolus. »

Pourquoi aller chercher une expression anglaise, quand l’expression existe en français, pour en plus en prendre une inappropriée?

–P

Comment from admin
Time: 4 septembre 2011, 16 h 09 min

Merci pour la correction. Je n’utiliserai plus ce « barbarisme » à l’avenir. J’ai appris quelque chose 🙂

Comment from Philippe Petrinko
Time: 4 septembre 2011, 18 h 27 min

Très bien, Michel, je vois bien ta réponse,
mais quand corrigeras-tu le texte de l’article?

Si tu cherches un peu, tu trouveras qu’il y a matière à écrire au moins un plein article sur les barbarismes, j’ai besoin de ton aide pour aider chacun à écrire les expressions appropriées, nous ne serons pas trop de 2 pour cela.

Où est le manuel pour ajouter des émoticones dans ce blog? 😉

Comment from admin
Time: 4 septembre 2011, 20 h 41 min

J’assume mes erreurs!
Voilà, c’est corrigé.

Comment from Philippe Petrinko
Time: 4 septembre 2011, 23 h 20 min

Arf !

Mais la phrase est un pléonasme :
« pour se rendre compte que les autres problèmes sont toujours présents et n’ont pas été résolus. »

S’ils n’ont pas été résolus c’est qu’ils sont forcément toujours présents – et réciproquement !!!

La phrase ne peut rester ainsi… 😀

Comment from Pierig
Time: 5 septembre 2011, 10 h 38 min

Concernant la migration, le passage à Unisy m’a fait passé à LinuxMint (Debian) sur mon portable, le bureau étant toujours sous Ubuntu 10.04(lts) Comme ça j’ai les deux… du LTS et de la rolling release (et hop des anglicismes).

Je suis agréablement surpris de la stabilité de LinuxMint(Debian)

Comment from admin
Time: 5 septembre 2011, 10 h 56 min

@Philippe Pertrinko
Mais si! cette phrase peut très bien rester ainsi et elle le restera.

Comment from admin
Time: 5 septembre 2011, 11 h 00 min

@Pierig

J’ai essayé Linux Mint version Debian mais ce qui m’a embêté, c’est le nombre de paquets non-signés qui donnent plein d’erreurs ou de warnings. Et puis, autant utiliser directement une Debian Wheezy ou Sid, non ? Je n’ai pas vu ce que Linux Mint apportait.

Comment from Beaurene
Time: 6 septembre 2011, 15 h 23 min

Bonjour,
Je suis allé cherché l’image iso d’ubuntu 11.10 beta 1 et impossible de lancer ubuntu. Lors de l’installation j’ai demandé l’ouverture automatique mais non, il faut passer par le login et le password. Et là rien une page se lance et une autre revient demandant le login etc.
attendons.
Cordialement

Comment from Youpi
Time: 8 septembre 2011, 14 h 49 min

« LightDM »
« En tout cas, ce changement ne fait pas l’unanimité »
Vieille mauvaise habitude d’ubuntu de vouloir fournir systématiquement une version personnelle de trucs qui marchent bien.
Au lieu de proposer de nouveaux trucs uniquement en remplacement des machins qui marchent mal sous debian, Ubuntu remplace aussi les machins qui marchent bien sous debian. Au final, ces nouveaux machins marchent souvent mal, la maintenance devient coton, bref, on se croirait sous win…
C’est dommage.

Comment from jeanthomas
Time: 9 septembre 2011, 18 h 59 min

J’utilise ubuntu depuis 5 ans. Je suis bien d’accord avec toi. Je crois que Canonical font fausse route avec unity. De plus, je me sens pas à l’aise à changer de distribution. J’ai déjà installé fedora et j’ai eu de la difficulté à installé mes drivers nvidia et mon imprimantes. Sous ubuntu, cela se fait en quelques clics. J’ai essayé Gnome 3. Je ne suis toujours pas convaincu. Je déteste l’interface jouet de kde. Je dois avoué que je ne sais plus où aller. Je vais essayer Xbuntu en espérant que je vais trouver le bonheur.

Comment from Philip Payne
Time: 27 octobre 2011, 16 h 48 min

Tres bien cette article je cherchais des informations sur cette nouvelle version et cela confirme ce que je pense
Ils vont trop vite …
je préfere la manière Debian la ca marche parfaitement bien !

Comment from spade
Time: 28 octobre 2011, 10 h 36 min

C’est bien beau de dire du mal de Unity, mais il faudrait aussi dire si on peut toujours le désactiver comme sous 11.04 en choisissant une session « Ubuntu classique ». Du coup, on ne fait plus l’amalgame entre Unity et Ubuntu, chose qui me paraît impossible chez Windows. Si on n’aime pas le style et l’apparence de Windows 7, on ne peut pas l’utiliser. Si on n’aime pas Unity, on le désactive et on peut rester avec Ubuntu et même le mettre à jour (dîtes-moi si je me trompe).

Comment from admin
Time: 28 octobre 2011, 16 h 35 min

Dans la version 11.10, il n’y a plus d’Ubuntu classic.